Le Clos Rocher

L' UN DES RARES CLOS EN CHAMPAGNE
LE FLEURON DE LA MAISON

Jean-Michel Gremillet a donné à son rêve d’enfant le nom de « Clos Rocher », en souvenir d’une ancêtre de la famille. Créé en 2013, il est là ce « Clos Rocher », tout près de la cave, à seulement 50 mètres, sur la fameuse commune des Riceys. Une surface d’1.40 hectare plantée en pinot noir, cépage roi de la région. Il donnera naissance en 2020 à la cuvée la plus prestigieuse de de la gamme.

SA CADOLE
UN LIEU CONVIVIAL AU CŒUR DES VIGNES

Au sommet de la colline, une jolie cadole, un lieu de paix offert au visiteur qui dégustera la cuvée Clos Rocher avec vue sur la vigne qui l’a enfanté. « Un clos clos, c’est triste. Un clos, c’est bien quand c’est ouvert » selon Jean-Michel, vigneron généreux dont le plaisir est le partage.

Historiquement, Cadole était le nom donné aux anciennes cabanes de vigne, souvent en pierres sèches, des vignobles de l’Aube en Champagne et de la Bourgogne du Sud. Les cadoles étaient bâties avec les pierres retirées des vignes lors de la création ou de l’entretien de ces dernières. Elles servaient d’abris aux vignerons.

POÈME
INSPIRÉ PAR M. LÉDÉ, OENOLOGUE CONSEIL

Le narrateur serait Jean Michel Gremillet :
«Tu vois – petit – un jour on mettra un mur autour de cette vigne !
– Pourquoi un mur ?
Parce qu’elle nous donne de si beaux raisins et nous fait du si bon vin …qu’il me vient l’envie de la protéger.
– La protéger des loups – dis Papi ?
Mais non, pas des loups – petit, il n’y en a pas, il n’y en a plus.
– Alors la protéger des fées ?
Non – petit, les fées viendront, les oiseaux et les abeilles aussi, ce que je veux, moi, c’est lui faire un écrin, comme une oasis ou le jardin d’Eden …
– Avec Adam et Ève ?
Sans doute, d’ailleurs je crois qu’ils y sont déjà !  Vois-tu, je voudrais mettre un mur tout autour, pas pour séparer, mais pour réunir … La clef sera sur la porte et celui qui voudra entrer, entrera. Je voudrais un mur qui soit un acte d’amour, comme un collier au cou de celle qu’on aime »
Ce mur, cet écrin, cet acte d’amour … Jean-Michel Gremillet l’a mis autour de sa vigne, celle qui lui donne de si beaux raisins, et lui fait du si bon champagne.

Le clos Rocher

SA CRÉATION,
UN RÊVE D’ENFANCE

2013, premières vendanges du clos Rocher. Un clos c’est rare en Champagne mais il est là ce clos rêvé par Jean-Michel Gremillet, tout près de la cave, à seulement 50 m, sur l’affinage des Riceys.

Une parcelle d’ 1 hectare 40 plantée en pinot noir, cépage roi de la région.

« Rocher » est le nom d’une de nos aÏeules. Dans une maison du village, Jean-Michel a récupéré une pierre gravée « Cette pierre à été posée par Charles Rocher âgée de 8 ans – 1855 ». 

La pierre est maintenant à l’entrée du clos Rocher. La mémoire veille et protège.

Mais patience, les premières bouteilles de Clos Rocher pétilleront en 2019.

SA CADOLE
UN LIEU CONVIVIAL AU CŒUR DES VIGNES

Au sommet de la colline, une jolie cadole, un lieu de paix offert au visiteur qui dégustera la cuvée Clos Rocher avec vue sur la vigne qui l’a enfanté. « Un clos clos, c’est triste. Un clos, c’est bien quand c’est ouvert » selon Jean-Michel, vigneron généreux dont le plaisir est le partage.

Historiquement, Cadole était le nom donné aux anciennes cabanes de vigne, souvent en pierres sèches, des vignobles de l’Aube en Champagne et de la Bourgogne du Sud. Les cadoles étaient bâties avec les pierres retirées des vignes lors de la création ou de l’entretien de ces dernières. Elles servaient d’abris aux vignerons.

POÈME INSPIRÉ PAR M. LÉDÉ, OENOLOGUE CONSEIL

Le narrateur serait Jean Michel Gremillet :
«Tu vois – petit – un jour on mettra un mur autour de cette vigne !
– Pourquoi un mur ?
Parce qu’elle nous donne de si beaux raisins et nous fait du si bon vin …qu’il me vient l’envie de la protéger.
– La protéger des loups – dis Papi ?
Mais non, pas des loups – petit, il n’y en a pas, il n’y en a plus.
– Alors la protéger des fées ?
Non – petit, les fées viendront, les oiseaux et les abeilles aussi, ce que je veux, moi, c’est lui faire un écrin, comme une oasis ou le jardin d’Eden …
– Avec Adam et Ève ?
Sans doute, d’ailleurs je crois qu’ils y sont déjà !  Vois-tu, je voudrais mettre un mur tout autour, pas pour séparer, mais pour réunir … La clef sera sur la porte et celui qui voudra entrer, entrera. Je voudrais un mur qui soit un acte d’amour, comme un collier au cou de celle qu’on aime »
Ce mur, cet écrin, cet acte d’amour … Jean-Michel Gremillet l’a mis autour de sa vigne, celle qui lui donne de si beaux raisins, et lui fait du si bon champagne.

Fermer le menu
id, velit, sem, elementum dictum Curabitur Aliquam mattis